L’aeschne printanière (Brachytron pratense)

samedi 27 juin 2020
par  Eric Adrien Bailly, Patrick Guidé
popularité : 96%

L’Aeschne printanière (Brachytron pratense)

 

La petite Aeschne velue, ou Aeschne printanière (Brachytron pratense) n’est visible qu’au printemps dans le marais de Longpré. Elle est très mobile et peut être rencontrée en des endroits différents , mais toujours à proximité des berges à végétation dense.

 

 
Identification des individus imagos matures.

L’Aeschne printanière est très semblable à L’Aeschne mixte, mais elle est légèrement plus petite (environ 6 centimètres de long). Les mâles ont un abdomen noir tacheté de bleu, et de grandes bandes antéhumérales jaunes bien visibles. Le thorax est vert avec deux fines bandes sombres sur les côtés et une bande plus épaisse située juste en dessous des bandes antéhumérales. Les femelles sont plus ternes, de coloration jaune et verte, et ne présentent que de toutes petites bandes antéhumérales, parfois invisibles.

Photo : Aeschne printanière (Brachytron pratense), mâle mature.

 

Photo : Aeschne printanière (Brachytron pratense), femelle mature.

 

 

Zone d’observation de l’espèce.


Brachytron pratense est présente en bordure de l’Eauette, où elle chasse au-dessus des friches et en suivant le cours d’eau. Elle longe inlassablement les berges, à proximité de la surface, et se pose rarement sur la végétation rivulaire basse, lui préférant les arbres bien exposés au soleil. Il lui arrive également de chasser en hauteur, à plusieurs mètres du sol, et de passer au-dessus des arbres.

La reproduction de l’Aeschne printanière est observée à peine une semaine après les premières émergences au mois de mai.

Photo : Marais de Longré, habitat naturel de l’espèce.

 

 

Identification des imagos immatures

Les aeschnes printanières immatures sont ternes, verdâtres, et ressemblent aux femelles. La coloration bleue permet d’identifier rapidement les mâles.

 

Photos : Aeschne printanière (Brachytron pratense), mâle immature.

 

Photos : Aeschne printanière (Brachytron pratense), Femelle immature.

 

Émergence

Les oeufs de l’Aeschne printanière éclosent plusieurs semaines après la ponte. Les larves passent trois ans dans l’eau. Lors de l’émergence elles sortent en matinée et grimpent assez haut sur des plantes robustes. La mue imaginale dure plusieurs heures et les imagos sont très colorés dès la sortie de l’exuvie.

Photo : émergence d’une Aeschne printanière (Brachytron pratense) femelle.}

 

 

Accouplements
L’Aeschne printanière s’accouple perchés en hauteur sur les feuilles des arbres, parfois à bonne distance des étangs.

Photo : Aeschne printanière (Brachytron pratense) s’accouplant.
Photo : Aeschne printanière (Brachytron pratense), Mâle.

 

 

Allez voir ces libellules dans les marais...





Documents joints

PDF - 74.3 ko

Commentaires