Longpré en aquarelle

dimanche 3 mai 2020
par  Eric Adrien Bailly
popularité : 47%

 Longpré et les aquarelles Maqueron.

Nous vous délivrons ici quelques aquarelles de Longpré issues de la Collection Macqueron, Bibliothèque d’Abbeville que nous remercions.


Ces aquarelles nous donne l’occasion de regarder le village avec des yeux différents, non seulement avec les cartes postales anciennes nous avons pu voir que le village avait bien changé lors du dernier siècle du fait des destructions de la dernière guerre, mais que les changements dans l’organisation même du village pour les besoins de modernisation, de confort ou simplement pour montrer sa place dans la communauté ont été importants.


Le cartulaire et le recueil de documents inédits sur la Picardie publié par M. de Beauvillé fournissent sur le monument lui même, à partir du XVIIe siècle d’utiles indications.

  • Le 12 janvier 1613 le jubé tombe.En 1665, un violent incendie cause des ravages irréparables : avec les débris de l’église, on en reconstruit une nouvelle aux frais communs de Philippe de Montigny, seigneur de Longpré, du chapitre et des paroissiens.
  • En 1700, Jean Duval, maçon à Fontaines sur Somme construit la flèche. Un violent ouragan détruit les galeries qui ornaient le pignon, en 1705.Le jour de Pâques 1822, pendant les vêpres, le clocher de droite qui flanquait le portail s’écroule entraînant dans sa chute un pan de muraille. La fabrique en profite pour exécuter des réparations urgentes qui coûtent la somme de 24.000 fr. La vente d’une portion de marais sert à trouver ; la plus grande partie de cette somme.
  • En 1880, M. Deleforterie, architecte élève la flèche en pierre qui fût détruite en juin 1940.

 La Collégiale en mai 1850.


Cette aquarelle à été dessiné en mai 1850, elle nous montre la Collégiale dans un bon état malgré les destructions qu’elle a connu auparavant, la flèche du clocher est beaucoup plus massive que celle d’après 1880 qui seras élancé vers le ciel.


 Collégiale en 1864.

Cette vue est plus ancienne de 14 ans, faite sous un autre plan, le cimetière est encore autour de l’église (nous verrons dans un prochain article les difficultés pour déplacer ce cimetière), l’école des filles à gauche de la Collégiale.

Remarquez aussi la pendule du clocher présente aussi sur la vue précédente.


 La nouvelle flèche en 1881.

Très jolie aquarelle représentant la nouvelle flèche de la Collégiale construite en 1881, cette pièce architecturale d’un grand intérêt Très élancé et d’une finesse ressemblant à de la dentelle, remarquez les colonnes aux 4 coins de la tour.Cette flèche à été détruite par les bombardements de juin 1940.


 Pilier de la Collégiale en 1881.

Deux piliers provenant de l’ancienne Collégiale, situé en entrant par le portail principal.


 Porche de la Collégiale en 1881.

Dessin sommaire du portail principal de la Collégiale, il n’a pas beaucoup changé, mis à part la quasi destruction du tympan par les pigeons.


En dessous vous avez des liens pour télécharger ces images au format PDF de très bonne qualité.



Documents joints

Les 2 colonnes
Collègiale 1850
Collégiale en 1864
Crypte en 1862
Porche de la Collègiale
Le clocher de la Collégiale

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Longpré en aquarelle
Soutenir par un don