Jean Louis MARCEL 1762-1794

jeudi 21 mai 2020
par  Eric Adrien Bailly
popularité : 12%

Jean Louis MARCEL 1762-1794, Chanoine de la Collégiale

Au moment de la Terreur, lors de Révolution, les chanoines de Longpré sont accusés de fanatisme voir document sur Louis Louchet. Certains ne voulant pas prêter serment à la constitution civile du clergé désertent.

Parmi eux, Jean Louis Marcel, dans son exil en Belgique il avait trouvé à s’employer en qualité de chanoine-chantre au chapitre de la cathédrale de la ville d’Anvers.

Il est né à Molliens au Bois.
Chanoine à Longpré en 1789, il émigre en 1791, mais les soldats Français (les carmagnoles) regagnent la Belgique après la bataille de Fleurus le 27 juin 1794 et occupent définitivement Anvers.

L’abbé Marcel est arrêté, accusé d’émigration, d’intentions liberticides, d’intelligence avec les ennemis de la patrie.

Il est déclaré ennemi du peuple conformément à la loi du 22 prairial et comme tel puni de mort.

Ce jugement fut exécuté séance tenante sur l’Esplanade, le 2 brumaire de l’an III (23 septembre 1794). Jean Louis Marcel fut fusillé.

Voici la liste des chanoines de Notre Dame de l’Assomption de Longpré :

- Pierre Éloi Forestier.
- François Moignet (1736-).
- François Louchet (1742-1823) qui fut aussi curé de Citernes en 1812.
- Jacques Bayart
- Joseph François Clément (1756-).
- Pierre Adrien François Chopart (1740-).
- Henri Desmarais (1743 à Longpré-1808)
- Jean Baptiste Pisson (-1805).

Chopart et Desmarais furent les seuls à prêter serment.

D’après un article de l’abbé Leroy : la terreur à Longpré, paru dans les rapports de la société d’Émulation d’Abbeville


Affiche du Tribunal révolutionnaire d’Anvers


Documents joints

PDF - 24.2 ko

Commentaires

Brèves

Pêcheurs célèbres à Longpré

jeudi 21 mai

Quand Louison Bobet et Fausto Coppi pêchaient le brochet à Longpré.


Bobet et Coppi au restaurant "Le Picardie"
Cet article ici, cliquez

Philippe Marty

mercredi 20 mai

Philippe Marty, notre aviateur Longiprate.

Le 15 juillet 1912, il décolle deux fois malgré un vent violent pendant la grande fête de l’aviation militaire à Amiens sur un Caudron type G2, biplan.


Cet article ici,

Cliquez

Soutenir par un don